MAMAN LES P’TITS OISEAUX

Moi qui suis petit enfant
je me demande souvent maman
Peux-tu m’expliquer ça papa
Que font les oiseaux quand ils ne volent pas ?

Toi qui n’as rien d’autre à faire
Que t’balader la tête en l’air
Ta question ne m’étonne pas
Que font les oiseaux quand ils ne volent pas ?

A peine la nuit est-elle finie
Ils n’ont en tête qu’un seul souci
Les gros gourmands, les ramasse-miettes
Se mettent à jouer à la dînette

Nature est faite pour satisfaire
Tous les régimes alimentaires
Qui sait se servir de son bec
S’évite l’eau et le pain sec.

Qu’ils soient herbi ou carnivores
Que veux-tu, faut bien qu’ils dévorent
Y’en a ce sont les baies qu’ils becquettent
D’autres qui préfèrent les insectes.

Mais prends garde, mais prends garde
Si tu sors mets ta casquette
Et prends garde, et prends garde
Qu’ils ne te fientent sur la tête !

Moi qui suis petit enfant
je me demande souvent maman
Peux-tu m’expliquer ça papa
Que font les oiseaux quand ils ne volent pas ?

Ils restent toujours sur leurs gardes
Sinon la proie on leur chaparde
Va de paire la loi du plus fort
Avec celle du moindre effort.

Peu importe, quelle que soit leur cible
Je n’en vois aucun de nuisible
C’est pas un régime de terreur
Juste celui des prédateurs.

Pas besoin de monts et merveilles
On s’contente des restes de la veille
Avant tout celui qui subsiste
C’est d’abord un opportuniste.

Mais prends garde, mais prends garde
Si tu sors mets ta casquette
Et prends garde, et prends garde
Qu’ils ne te fientent sur la tête !

Moi qui suis petit enfant
je me demande souvent maman
Peux-tu m’expliquer ça papa
Que font les oiseaux quand ils ne volent pas ?

Une petite flaque ne coûte rien
Pour y prendre son bain quotidien
Dans une petite mare d’eau douce
Ils s’y ébrouent, ça éclabousse.

Faudrait pas que ça te dégoute
S’ils en absorbent une petite goutte
Faudrait pas que ça te décoiffe
S’ils y épanchent aussi leur soif.

Ils prennent un soin méticuleux
De chaque plume de leur queue
Une attention, un excès d’zèle
Pout toutes celles de leurs ailes.

Tu comprendras je présume
Que l’oiseau entretienne ses plumes
Il les bichonne c’est normal
Pour lui le costume est vital.

Mais prends garde, mais prends garde
Si tu sors mets ta casquette
Et prends garde, et prends garde
Qu’ils ne te fientent sur la tête !

Moi qui suis petit enfant
je m’demande souvent maman
Peux-tu m’expliquer ça papa
Que font les oiseaux quand ils ne volent pas ?

Pour une broutille, une petite place
Ils s’invectivent et puis s’agacent
Beaucoup d’espèces en ont assez
De l’humeur des gallinacées.

Tous les printemps la même histoire
Ils se choisissent un territoire
Chacun étale son répertoire                 
Et répète du matin au soir.

Quand ils te poussent la chansonnette
C’est pour séduire une coquette
Ils les entraînent dans la danse
Pour assurer la descendance.

On ne compte pas ce s'rait coton
Toutes les heures de couvaison
Pluie, vent ou bien soleil de plomb
Patiemment jusqu’à l’éclosion.

Mais prends garde, mais prends garde
Si tu sors mets ta casquette
Et prends garde, et prends garde
Qu’ils ne te fientent sur la tête !

Moi qui suis petit enfant
je me demande souvent maman
Peux-tu m’expliquer ça papa
Que font les oiseaux quand ils ne volent pas ?

On ne compte pas c’est d’un ennui
Toutes les heures passées au nid
A surveiller tous les petits
A contenter leur appétit.

La journée passée aux aguets
Attendre de voir une proie bouger
Prendre soin de ses juvéniles
Sur le dos leur offrir l’asile

Au plus tôt les émanciper
Afin de bien vite développer
Le culot des âmes bien nées
Qui imitent leurs aînés.

Mais prends garde, mais prends garde
Si tu sors mets ta casquette
Et prends garde, et prends garde
Qu’ils ne te fientent sur la tête !

 

 

retour